1939290-2665625.jpg

Concept Mulligan - Quadrant inférieur

Prix

750€ (libéraux)

Durée

3 jours

FIF-PL

Oui en 2022

L'intérêt particulier de Brian Mulligan a toujours été la thérapie manuelle depuis son introduction dans le domaine par Stanley Paris au début des années 1960. Il reconnaît comme son mentor Freddy Kaltenborn, mais a également trouvé inestimable les contributions de James Cyriax, Geoff Maitland, Robin McKenzie et Robert Elvey.

Brian faisait partie du premier petit groupe de physiothérapeutes qui ont créé la NZ Manipulative Therapists Association en 1968. Lui et son collègue, Robin McKenzie, étaient les principaux enseignants du nouveau programme d'études supérieures pour le diplôme de thérapie manuelle en Nouvelle-Zélande. Brian a développé une approche manuelle très ciblée pour mobiliser les articulations dans des directions non-douloureuses au cours du mouvement dans la années 80 et a écrit son premier livre sur le sujet. En 1983, Brian a abandonné son rôle d'enseignant dans le programme de thérapie manuelle et a commencé à enseigner ses propres techniques. L'une de ses premières étudiantes, Barbara Hetherington, a repris son rôle d'enseignante du programme du diplôme. Elle est ensuite devenue l'une de ses premières enseignantes lorsque la Mulligan Concept Teachers Association a été créée en 1996.

La citation préférée de Brian a toujours été celle de Louis Pasteur ; « Dans le domaine de la découverte, le hasard ne favorise que l'esprit préparé »

Pour répondre à la forte demande des thérapeutes désireux d'apprendre ses techniques et d'assurer un enseignement de haut niveau, il a créé en 1995 une organisation internationale pour accréditer les enseignants. Actuellement, il y a environ 50 Mulligan Concept Teachers Assn (MCTA) de 25 pays.

À propos de la formation

La formation ainsi que le support de cours seront traduits en français par des kinésithérapeutes bilingues. Le Concept Mulligan a été créé dans les années 70 par Brian Mulligan, kinésithérapeute de la Nouvelle-Zélande. Peu de kinésithérapeutes français connaissent le nom de Brian Mulligan mais son concept de traitement est utilisé depuis de nombreuses années dans des pays comme les États-Unis, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Royaume-Uni. Cette approche de traitement des troubles de l’appareil neuro-musculo-squelettique consiste en l'application simultanée d'un mouvement accessoire passif par le physiothérapeute et un mouvement physiologique actif généré par le patient. Le terme de mobilisations avec mouvements (MWMs) est réservé aux techniques utilisant des glissements accessoires sur une articulation périphérique et Mulligan emploie le terme SNAGs (Sustained Natural Apophyseal Glides), pour décrire des techniques appliqués au rachis. Seulement un petit pourcentage de ces techniques sont de nature purement passive, comme les NAGs (natural apophyseal glides), techniques oscillatoires passives effectuées parallèlement au plan des facettes articulaires.

Description de la formation

diagnostic différentiel, MWM, SNAG, repositionnement, quadrant inférieur

Compétences spécifiques

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram
  • LinkedIn